top of page

Choisir entre le Canada et la France

Dernière mise à jour : 16 août 2022

Vous hésitez entre étudier en France ou étudier au Canada pour boucler votre parcours universitaires ? Pas grave ! Dans cet article, nous vous présenterons les principales différences entre la France et le Canada, ce qui vous permettra sûrement de choisir l'un des deux pays pour vos études.



  • Différences du point de vue géographique.

La France est un pays de l'Europe de l'Ouest peuplée d'environ 68 014 000 habitants, répartis sur une superficie de 672 051 km2. En Europe, elle est classée parmi les pays qui accueillent le plus d'immigrés que ce soit des étudiants ou des travailleurs. Le taux d'immigrés est de 22% de la population française (2015).


Le Canada quant à lui est un pays fédéral composé de 10 provinces et 3 territoires indépendants les uns des autres, chacun ayant un système éducatif propre à lui . Il est connu pour sa capacité à accueillir un grand nombre d'immigrés chaque année, mais aussi pour les coûts élevés des frais de scolarité et du train de vie. Avec ses 95 universités réparties dans 10 provinces, le Canada semblait avoir suffisamment de place pour accueillir beaucoup d'étudiants.


  • Systèmes éducatifs

L'éducation au Canada est dominée par deux principaux systèmes. Dans la province francophone qui est le Québec, le système s'apparente à celui de la France avec le CÉGEP qui est une sorte de pré universitaire, permettant aux élèves de s'orienter avant les études supérieures. Ce système correspond aux classes préparatoires ou à la Terminale en France. Le système éducatif des provinces anglophones s'identifie plus à celui américain et britannique, avec les cycles Undergraduate, Graduate, postgraduate.


Après le Baccalauréat qui est un équivalent de la licence en France, on fait une maîtrise équivalente au Master qui dure 2 ans et le Doctorat qui s'étend sur 4 ans, avec la possibilité de travailler en poursuivant ses études. Pendant les deux premiers cycles, il est possible de choisir un maximum 4 à 5 cours qui représentent 15 crédits. Les cours durent 3h et exigent 45h de travail personnel par semaine. L’année est organisée en trois sessions : la session d'automne de septembre à décembre et la session d'hiver de janvier à avril. La session d'été s’étend de mai à août; c’est une période de l’année où les cours sont dispensés et en mode accéléré pour permettre aux étudiants de rattraper les cours ratés.


En France, le système éducatif au supérieur est compris entre 2 et 9 ans, et est réparti en 3 cycles notamment Licence, Master et Doctorat. L'enseignement supérieur est ainsi composé de différents types d'établissements, ceci en fonction des parcours et des systèmes. L'étudiant a la possibilité de choisir un cursus court (deux années d'étude pour l'obtention d'un Brevet de technicien supérieur) ou de faire un parcours LMD (Licence-Master-Doctorat). En licence, un minimum de 180 ECTS (European Credit Transfer System) répartis en 6 semestres est requis pour valider le cycle, soit 300 ECTS pour le Master et 480 ECTS en cycle doctorat. L'année académique est répartie en deux semestres, le premier de septembre à décembre et le second de janvier à mai, chacun d'eux constitués d'unités d'enseignements disciplinaires, optionnelles ou obligatoires. Les cours sont dispensés sous forme de cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques et le nombre d'heures de cours compris entre 15 à 30h par semaine varie en fonction des filières et des niveaux d'études. En ce qui concerne la capacité d'accueil des étudiants, la France dispose de 75 universités réparties sur tout son territoire.


  • Examens et Notation

S'il est vrai que la France et le Canada offrent les mêmes formations divisées en faculté avec des spécialisations dans presque tous les domaines, il faut quand même noter que les systèmes d'évaluation et de notation sont différents.

Au Canada, les examens se font plus en forme de travaux de groupe et d'examens de fin de semestre organisés par les établissements. Les notes sont données sous forme de grade allant de A(excellent) à E(échec).

Les examens en France se font sous forme de Contrôles continus (devoir à rendre, travaux pratiques,...) et d'examens semestriels( contrôle sur table) et la notation est faite sur 20.

  • Coûts de vie

Les frais universitaires au Canada sont très élevés, allant de 12 200 à 60 000 $ par an en fonction des écoles et des formations, tandis qu'en France ils sont beaucoup plus abordables, avec parfois moins de 500€.

La nutrition est beaucoup plus chère au Canada, surtout en ce qui concerne les produits étrangers. 1kg de riz coûterait 1,68€ en France et 2,50$ au Canada.

Le transport et le logement varient en fonction de la localité. A Paris par exemple, la location d'un studio coûterait 1 111€ tandis qu'à Toronto par exemple, on l’aurait à 1 162$.

  • Informations utiles


C’est vrai qu’en France les démarches pour obtenir un visa d'étude sont très longues mais celles du Canada s'avèrent encore plus longues et l'accès sur le territoire est conditionné par l'obtention d'un permis d'étude.

Les tempêtes de neige et le verglas avec des températures moyennes de -15° degrés font du Canada l’un des pays les plus froids au monde.

La fête : si vous êtes accro au vin, oubliez le Canada ! une bouteille de vin vendue à 6€ en France coûtera environ 9,62$ au Canada. Bien plus, contrairement à la France qui permet aux étudiants de moins de 26 ans d'entrer gratuitement dans certains musées, le Canada a des tarifs de visite assez élevés.

113 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Tu souhaites discuter avec un de nos conseillers au sujet de ton projet d'étude au Canada ?

Tout commence par une consultation 

bottom of page